Veille

Les tendances du marché du tourisme dans l’Union Européenne

Les tendances du marché du tourisme dans l’Union Européenne

L’Union Européenne (UE) comporte 28 pays membres, pour une population combinée d’environ 509 millions d’habitants en 2016. Son économie se classe à la seconde place mondiale avec un PIB de 15 trillions d’euros, et un PIB par habitant de 29 200 euros. Au niveau touristique, elle est la première destination mondiale. Retour sur les chiffres-clés du tourisme européen pour ces dernières années, regroupés dans une étude réalisée par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).

 

L’Union Européenne, une destination à part entière...

Le territoire de l’UE représente 3% de la surface du globe et 7% de sa population totale. La part de l’Union au sein de l’économie mondiale est de 10%.

Au niveau touristique, l’UE comptabilise 500 millions d’arrivées touristiques en 2016, soit 40% du total mondial. Les recettes du tourisme international de cette destination s’élèvent cette même année à 342 milliards d’euros, ce qui représente 31% des recettes mondiales.

Autre chiffre intéressant à noter : 61% du total des arrivées touristiques ont été effectuées dans un cadre récréatif, à titre de vacances ou de loisir. L’avion a été en 2016 le moyen de transport privilégié de 55% des touristes internationaux s’étant rendus dans l’Union Européenne.

 

...mais aussi un regroupement de destinations distinctes

Bien que l’UE puisse être traitée comme une destination à part entière, il est également important de noter qu’elle regroupe également plusieurs destinations en son sein. Dans le top 10 des destinations mondiales, 5 se trouvent dans l’Union Européenne ! Il s’agit de la France, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Le groupe composé des destinations d’Europe méditerranéenne et du sud a été le plus visité en 2016 avec 193 millions d’arrivées. Viennent ensuite, dans l’ordre, l’Europe de l’ouest avec 171 millions, l’Europe centrale et de l’est avec 70 millions, puis l’Europe du nord avec 66 millions d’arrivées touristiques cette même année.

À noter qu’à cette période la France avait connu une baisse de 2% en termes d’arrivées internationales (83 millions) due aux attaques de Nice en 2016 et de Paris en 2015. Cependant, le Championnat Européen de football a permis à de nombreuses villes françaises d’augmenter fortement le nombre de visiteurs accueillis.

Le tourisme des résidents de l’Union Européenne

L’Union Européenne est la région émettrice du plus grand nombre de touristes à travers le monde : elle a généré 618 millions d’arrivées en 2016, soit la moitié du montant total. L’Allemagne, le Royaume-Uni, la France et l’Italie sont les quatre nations de l’UE faisant partie du top 10 des pays sources.

En 2015, ce sont 61% des résidents de l’UE qui ont effectué au moins un voyage touristique. Au total, ils ont réalisé 1,2 milliards de voyages et 6 milliards de nuitées cette même année. 58% de ces voyages et 75% de ces nuitées ont été réalisés dans le pays d’origine des voyageurs : on parle alors de tourisme domestique.

 

Qu’en est-il de l’hébergement ?

En 2016, on a recensé 608 000 établissements d’hébergements, offrant au total 31 millions de places-lits. 44% de ces-dernières se trouvent dans des hôtels. Ce sont 3,1 milliards de nuitées qui ont été passées dans des établissements d’hébergement l’UE en 2016.

Les visiteurs issus du tourisme domestique ont comptés pour 609 millions des arrivées (61%) dans des établissements d’hébergements dans l’UE, contre 391 millions pour les visiteurs internationaux (39%). 14% des nuitées ont été effectuées en France.

 

Un impact non négligeable sur l’économie

Le tourisme est capable d’influencer l’économie d’un pays. Mais il est également capable d’impacter de manière positive un territoire tel que l’Union Européenne dans son ensemble.

En effet, le tourisme représente 10% du PIB total de l’Union Européenne. Il est également créateur d’emplois : 12 millions de personnes travaillent dans le domaine touristique dans l’UE (soit 9% de l’emploi total).

Le domaine touristique est aussi responsable de 6% des exports totaux et 22% des exports de services pour toute l’Union Européenne.

 

Source (en anglais) : https://www.e-unwto.org/doi/pdf/10.18111/9789284419470.