Veille

Strasbourg et Reims : deux centres-villes dynamiques

Strasbourg et Reims : deux centres-villes dynamiques

La vitalité et la vivacité d’un centre-ville, notamment au niveau commercial, permet au tourisme de s’y développer fortement. En janvier 2018, Procos, la Fédération du commerce spécialisé, a publié la deuxième édition de son palmarès des centres-villes commerçants les plus dynamiques de France. Retour sur les informations clés à retenir !

 

Des centres-villes à revitaliser

Tout d’abord, il est important de noter l’évolution du taux de vacance des locaux commerciaux des centres-villes. Il est passé de 7,2% en 2012, à 9,5% en 2015, puis à 11,7% en 2017. Parmi la totalité des centres-villes observés, 62% ont un taux de vacance supérieur à 10%.

Afin de remédier à cela, un plan de revitalisation des centres-villes a été mis en place. Portant le nom « Action cœur de ville », il a été annoncé par le Ministre de la Cohésion des territoires Jacques MÉZARD le 15 décembre 2017. Ce plan a pour but de faire rayonner les villes moyennes, porteuses de l’identité des territoires, à plusieurs niveaux : administratif, éducatif, culturel, médical, patrimonial, économique ou encore commercial.

Dans ce processus, les élus locaux ont un rôle primordial à jouer. En effet, même si le commerce est un levier important pour dynamiser un centre-ville, ce n’est pas le seul. L’accent devra également être mis sur la politique de logement, le maintien des services publics et administrations en cœur de ville, ou encore le patrimoine matériel et immatériel.

 

Trois catégories distinctes

Le palmarès de 2017 avait permis d’identifier les meilleurs centres-villes marchands du pays. Le palmarès 2018 se base donc sur leur évolution. Les villes de ce palmarès ont été réparties dans trois catégories différentes, à savoir :

  •  les « grandes agglomérations », au nombre de 24 ;
  •  les « grandes villes moyennes », au nombre de 62 ;
  •  les « petites villes moyennes », au nombre de 147.

Au-delà des caractères démographiques et socioéconomiques des villes, quatre critères ont permis leur sélection :

  •  l’évolution de la commercialité du centre-ville ;
  •  les performances des enseignes ;
  •  la zone de chalandise ;
  •  l’activité économique

 

Les centres-villes de Strasbourg et Reims nommés

On peut noter la belle performance de deux villes de la région Grand Est, dont une de la destination Alsace. En effet, Strasbourg a été nommée dans la catégorie des « grandes agglomérations ». Il est également important de rappeler que son centre-ville commerçant a été consacré en 2017, preuve de son dynamisme !

La capitale alsacienne s’inscrit dans un cercle vertueux : sa vitalité économique et commerciale perdure. La population de la zone d’influence a augmenté de 1,5% en moyenne depuis 2006, et l’emploi de 1,1% par an en moyenne. Gros point positif également, le chômage a reculé de 1,3% entre 2016 et 2017. Le taux de vacance des locaux commerciaux a légèrement évolué sur deux ans : +1,7%.

La ville de Reims a elle aussi été nommée, dans la catégorie « grandes villes moyennes ». Il s’agit de sa première entrée dans le palmarès ! Son taux de vacance des locaux commerciaux a diminué : -0,1% entre 2015 et 2017. Le chiffre d’affaire a lui aussi baissé de 1%. Le chôma a quant à lui aussi reculé de 1,3%, et la population de sa zone d’influence a légèrement augmenté : +0,3% par an en moyenne depuis 2006.

 

Envie d’en savoir plus ?

Pour découvrir l’intégralité de l’étude, veuillez cliquer sur ce lien : Palmarès Procos 2018 des centres-villes commerçants les plus dynamiques.