Veille

Les bateaux de croisière comme offre d’appoint sur le Rhin ?

Présentation : les bateaux de croisière comme offre d’appoint sur le Rhin, par M. Antoine BEYER

L’hôtellerie fluviale est en pleine croissance. Il s’agit d’un nouveau type d’hébergement, répondant à des enjeux, et permettant entre autres de réinterpréter l’environnement urbain et fluvial et de valoriser le patrimoine. Retrouvez aujourd’hui une présentation réalisée par Monsieur Antoine BEYER, professeur à l’Université de Cergy-Pontoise, portant sur ce sujet.

 

De nombreux enjeux pour l’hébergement fluvial

L’hébergement fluvial répond à différents enjeux. L’usage classique de la croisière qui connaît un vif engouement. L’embarcation fait alors office d’hôtel mobile pour la visite des centres urbains et de sites culturels qui s’égrainent le long des grandes artères fluviales européennes, du Douro au Danube.

L’embarcation peut aussi participer de la rencontre d’une valorisation patrimoniale et d’un imaginaire urbain spécifique comme l’illustrent les houseboats d’Amsterdam. Plus prosaïquement, elle peut aussi être la réponse capacitaire à des besoins d’appoint dans les grandes villes de foire (Messeschiffe) de Cologne à Bâle et à la valorisation de l’usage des bateaux de croisière durant la morte-saison.

Enfin, une nouvelle génération d’installations commence à voir le jour avec des conceptions architecturales originales à l’instar du Off, un hôtel flottant quai d’Austerlitz à Paris. Il y voisine la célèbre péniche en béton armé que Le Corbusier avait aménagée en 1929 pour l’Armée du Salut. Ainsi, à quelques mètres de distance, on a tout le parcours qui réévalue les quais d’une fonction d’accueil et de refuge pour marginaux à une offre touristique valorisée.

Avec cette évolution c’est bien l’imaginaire urbain et fluvial qui est réinterprété. Dans ce sens et plus peut-être que pour les pratiques maritimes dont il s’inspire en partie, l’hébergement fluvial est le signe d’un retournement significatif des valeurs fluviales, de l’industrie au tourisme, du transport aux loisirs, de la vitesse à la lenteur et enfin du dépaysement à la réinterprétation du quotidien.

 

Une véritable diversité des offres sur le Rhin

La présentation a pour objet de montrer la diversité des offres proposées dans l’hôtellerie fluviale sur le Rhin comprise comme une offre résidentielle temporaire directement liée à la voie d’eau.

Elle souligne cette diversité à travers divers exemples rhénans en montrant notamment comment s’articulent les attentes des différents acteurs : les usagers, les exploitants et hôteliers et bien sûr les gestionnaires de la voie d’eau.

Vous pourrez y retrouver les exemples de Strasbourg, Düsseldorf, Cologne et de Bâle. En l’absence de données officielles relatives à ce phénomène statistiquement marginal, le professeur Antoine BEYER a tenté de quantifier le phénomène. Il est à noter qu’il s’est par ailleurs appuyé sur une recherche documentaire et des entretiens avec les acteurs représentatifs du secteur. Les différentes sources sont les suivantes :

  • Beyer A., Debrie J. (2013), Les métropoles fluviales. Concilier aménagement et logistique pour un développement urbain durable, L’œil d’Or, Paris.
  • Biehn N. (2006), “A cruise ship is not a floating hotel”. In Journal of Revenue and Pricing Management, Volume 5, Number 2, pp. 135-142.
  • Lesueur B. (2013), Navigations intérieures, histoire de la batellerie de la préhistoire à demain, Éditions du Chasse-Marée / Glénat, Paris.

 

Vous pouvez sans plus attendre découvrir et télécharger cette présentation au format PDF en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire le documentPrésentation : les bateaux de croisière comme offre d’appoint sur le Rhin, par M. Antoine BEYER
TÉLÉCHARGER