Veille

La feuille de route Tourisme du conseil interministériel

La feuille de route Tourisme du conseil interministériel

Photo par ©F. de la Mure / MEAE

Des mesures et domaines prioritaires

Le Conseil Interministériel du Tourisme (CIT) a pour objectif de conforter la place de la France en tant que première destination avec 100 millions de visiteurs internationaux en 2020 (entre 88 et 89 millions en 2017), soit, à terme, 50 milliards d'euros de recette (contre 40 à l’heure actuelle).

C'est une dizaine de mesures qui ont été annoncées en juillet 2017, comme par exemple :

  • étendre à huit pays la procédure de délivrance des Visas en 48 heures (Russie, Inde, Indonésie, Thaïlande, Philippines, Cambodge, Laos et Birmanie) ;
  • le désengorgement des postes frontières dans les aéroports parisiens ;
  • le plan d'entretien des autoroutes entre les aéroports franciliens et Paris ;
  • la préparation d'un plan d'investissement sur les stations balnéaires et de montagne ;
  • l’augmentation du nombre de contrats d'apprentissage ;
  • en 2018, la signature d'un accord d'engagement de développement de l'emploi et des compétences (EDEC) ;
  • la plateforme « DATAtourisme ».

 

Le gouvernement s'est alors également fixé une feuille de route de deux ans avec un CIT tous les six mois, avec six domaines prioritaires :

  • l'accueil et la sécurisation des sites ;
  • la structuration de l'offre touristique ;
  • le soutien de l'État aux investissements ;
  • la formation et l'emploi ;
  • le soutien à la numérisation et au partage de l'information ;
  • l'accès aux vacances au plus grand nombre.

 

Les principales décisions pour 2018

Une nouvelle réunion de ce Comité a eu lieu, le 19 janvier 2018. Elle a été présidée par le Premier Ministre, Monsieur Édouard PHILIPPE. De nouvelles mesures ont été prises :

  • le gonflement de l’enveloppe de fonds propres de la Caisse des dépôts (CDC) à 500 millions d’euros, afin de financer de projets touristiques d’envergure ;
  • le renforcement par Bpifrance des actions en faveurs des PME innovantes, et parallèlement, le doublement du fonds de roulement initial du fonds France Investissement, le portant à 200 millions d’euros ;
  • l’installation de 90 sas biométriques à reconnaissance faciale dans les aéroports d’Île-de-France, prévue pour l’été 2018 ;
  • l’augmentation de 15 millions d’euros du budget d’Atout France, portant son total pour 2018 à 90 millions d’euros ;
  • la mise en place d’un comité des partenaires ayant pour but de favoriser les partenariats publics/privés ;
  • le retrait de la candidature de la France pour l’accueil de l’Exposition universelle 2025.

 

Sources :
France Diplomatie
Les Echos
L’Echo touristique