Veille

Retour sur le tourisme d’affaires et ses tendances

Retour sur le tourisme d’affaires et ses tendances

Le tourisme d’affaires a bien évolué ces deux dernières années. Cet article retrace les différentes tendances qui s’imposent, ainsi que les nouveaux types de clientèles de ce tourisme particulier.

 

La génération Y influence, la technologie et le bien-être s’imposent

 

D’après une étude de Travel Market Report, les milléniaux (jeunes nés entre 1980 et 2000) représenteront plus de 50% des voyageurs d’affaires d’ici à 2020. Bien que jeunes, ils sont définissables comme étant une clientèle exigeante, ayant des attentes élevées, et encline à dépenser lorsque le voyage est financé par l’employeur.

 

La technologie a également le vent en poupe, notamment lors de congrès et de conférences. Certaines applications mobiles sont très utilisées et permettent aux événements d’affaires d’être de meilleure qualité. Ces-derniers deviennent aussi de plus en plus ludiques grâce à des études de cas en équipe, divers échanges ou encore des jeux interactifs. Le smartphone n’est jamais bien loin non plus, et sert à consulter ses mails et les réseaux sociaux.

 

Certains organisateurs de conférences prennent également le soin de chouchouter les voyageurs d’affaires : repas consistants ou mini séances de yoga ou de sport sont parfois au programme.

 

Les personas type du voyage d’affaires

 

Concur, gestionnaire de voyages américain, a établi le profil type des six voyageurs d’affaires ( à retrouver ici ou à télécharger en anglais). On retrouve :

  •        Le voyageur futé et pragmatique, pour qui les voyages d’affaires sont pénibles, mais nécessaires à son travail ;
  •        Le Jet Setter, qui désire se sentir en voyage comme chez lui ;
  •        La novice en matière de High-Tech, heureuse d’être payée pour voyager ;
  •        Le gestionnaire décisionnel, qui met tout en œuvre pour que ses employés soient heureux de voyager, tout en les surveillant ;
  •        L’organisatrice de voyage, en charge de la planification du voyage ;
  •        Le planificateur précautionneux, qui essaye de rester le moins de temps possible à destination.

 

Congrès, réunions, conférences : le prix au cœur de la cible

 

En 2015, Development Counsellors International a mené une enquête auprès de plus de 200 planificateurs de réunions nord-américains, pour connaître leur opinion concernant les stratégies de marketing des destinations les plus efficaces. Il en ressort que le prix des chambres d’hôtels et des espaces de réunion est l’élément clé qui influencera les planificateurs pour tenir leurs événements à tel ou tel endroit.

Les rencontres en face-à-face afin de discuter de l’organisation du congrès ou de la conférence à venir, restent également un très bon moyen pour convaincre !

 

Pour en savoir plus sur le tourisme d’affaires en Alsace, n’hésitez pas à vous rendre sur le site Meet in Alsace !

 

Source : http://veilletourisme.ca/2016/12/20/le-tourisme-daffaires-retrospective/?tagged=&utm_source=twitter&utm_medium=mediasociaux&utm_campaign=diffusion