Veille

Réseaux sociaux : stratégie et destinations phares sur le marché français

Réseaux sociaux : stratégie et destinations phares sur le marché français

Un outil de séduction et de fidélisation

We Like Travel, le leader français de l’accompagnement des professionnels du tourisme dans leur stratégie social media, a récemment publié son étude annuelle concernant les performances des destinations étrangères majeures sur les réseaux sociaux.

Afin de réussir sa stratégie sur les réseaux sociaux de façon optimale et d’attirer plus de monde sur sa page, cinq points essentiels sont à respecter.

 

Etablir le réseau social comme véritable levier

Les pays se retrouvant dans le top de la liste sont ceux ayant investi le plus ; au niveau financier bien évidemment mais surtout en temps ! Ceux qui n’ont pas fait des réseaux sociaux un point axial de leur stratégie se retrouvent tout au fond du classement, avec beaucoup moins de fans et d’abonnés.

 

S’adapter au marché

Se focaliser uniquement sur le marché global ou local ne suffit pas. Le mélange des deux est la bonne solution. Personnaliser les contenus afin de toucher un nombre maximum de personnes est devenu nécessaire : il faut adapter aux conditions locales un message qui se veut mondial. On parle donc de stratégie « glocale ».

 

Promouvoir, mais aussi servir

Gérer une page sur un réseau social demande un véritable travail de suivi. Il ne s’agit pas uniquement de remplir un rôle de promotion, mais aussi de réaliser une mission de service en trois phases : avant, pendant et après le voyage.

Beaucoup d’internautes privilégient les social networks pour leur question de dernières minutes ou pour demander conseil une fois sur place, et ils attendent une réponse précise, juste et surtout rapide.

 

Faire de Facebook la priorité

Plus d’un français sur trois se connecte quotidiennement sur Facebook. Inutile de dire donc qu’il est impératif d’avoir des comptes en français pour cibler plus efficacement ce public. Mais aussi d’y investir : seuls 19% des destinations possèdent une page francophone à 50 000 fans ou plus, alors que certaines d’entre elles accueillent annuellement des millions de touristes français.

 

Ne pas négliger les autres réseaux sociaux

Cependant, d’autres réseaux ont d’ores et déjà la cote, et un avenir radieux devant eux. Citons par exemple Instagram (très populaire chez les jeunes voyageurs) et ses 10 millions d’utilisateurs actifs en France, ou YouTube et ses 24 millions.

 

« Social networking » : des gagnants et des perdants

L’île Maurice, l’Irlande et Malte se retrouvent sur le podium des destinations les plus engagées sur les réseaux sociaux. Elles sont suivies de la Flandre (malgré les récents attentats de Bruxelles) avec des scores WLT au-dessus de 500, preuve d’une performance qualitative et quantitative. Ces scores sont basés sur 6 réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Pinterest et Google+), 17 indicateurs et 25 paliers de notation.

On retrouve au milieu du tableau les principales destinations anglophones : Australie du Sud, Grande-Bretagne et USA.

D’après Nicolas de Dianous, directeur digital de We Like Travel, les destinations privilégiées par les Français ont toutefois du mal à percer sur le marché francophone, signe d’une stratégie non adaptée. On notera aussi que l’Espagne et l’Italie, décevantes, ne se retrouvent pas dans le top 20.

 

Pour plus d’informations, demandez à recevoir gratuitement l’étude social media « Destinations étrangères en France 2016 » en remplissant ce formulaire.

 

Source : http://www.lechotouristique.com/article/exclusif-le-top-20-des-destinations-etrangeres-sur-les-reseaux-sociaux,84500