Veille

Les actualités d’Airbnb pour la fin d’année

Les actualités d’Airbnb pour la fin d’année

Airbnb a lancé le 17 novembre dernier son application « Trips », plateforme proposant une gamme d’ « expériences » déjà disponibles au nombre de 500 dans une douzaine de villes à travers le monde (dont 80 à Paris).

La nouvelle stratégie du groupe américain, qui consiste notamment à s’implanter en campagne et en montagne là où le nombre d’hôtels ne cesse de diminuer, pourrait donner un grand coup de pouce au tourisme. L’initiative a déjà été saluée par le Directeur Général d’Atout France Christian Mantei, bien qu’elle pose de nouvelles questions parmi les professionnels du tourisme français.

 

L’immatriculation d’Airbnb est-elle nécessaire ?

 

La gamme de produits proposés aux Français par le groupe américain s’est depuis peu élargie : cours de cuisine, d’équitation, localisation d’un bon coiffeur…  Via sa nouvelle plateforme Trips, Airbnb ne table plus uniquement sur le logement. Certaines personnes en viennent donc à se demander si une immatriculation au sein du Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ne serait pas légitime.

Valérie Boned, secrétaire générale déléguée des Entreprises du Voyage annonce que « quand un acteur vend ce qu’il ne produit pas, il doit être immatriculé, ce qui est le cas avec Trips ». Ses propos sont notamment appuyés par Christian Mantei, Directeur Général d’Atout France.

 

Un partenariat entre Airbnb et Châteaux & Hôtels Collection

 

La plateforme américaine et la marque française d’Alain Ducasse ont annoncé mercredi 14 décembre la signature d’un partenariat. Première mondiale entre Airbnb et un réseau hôtelier.

Celui-ci se compose de deux volets :

- Les 400 établissements qui composent le réseau de Châteaux & Hôtels Collection pourront choisir de mettre, ou non, une ou plusieurs de leurs chambres à disposition d’Airbnb.

- Châteaux & Hôtels Collection s’engage à créer de nouvelles expériences, disponibles sur la plateforme communautaire Trips d’Airbnb, et réservées aux clients du géant américain. Elles consisteront notamment en des visites d’exception accompagnées du maître des lieux, comme par exemple la découverte des coulisses de l’école de cuisine d’Alain Ducasse, en compagnie de la Directrice Alexandra Legrand.

  

L’« Airbnbisation » des zones urbaines est-elle dangereuse ?

 

C’est Matthieu Rouveyre, élu municipal de Bordeaux et fondateur de l’Observatoire Airbnb qui a posé cette question. Bien que ne doutant pas de l’utilité énorme de l’outil Airbnb, il souligne cependant qu’ « il est plus rentable de louer dix jours sur Airbnb qu’un mois en bail classique ».

Ainsi, de plus en plus de propriétaires proposent leur logement sur la plateforme collaborative, ce qui provoque une véritable chute du nombre de locations urbaines.

L’avancée d’Airbnb pose également une question morale : il est impératif de lutter contre la concurrence déloyale, comme le soulignent les professionnels du tourisme de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie.

Mathieu Rouveyre veut notamment soulever un débat au niveau national. En outre, de nombreuses villes ont demandé ses services afin d’estimer chez elles l’avancée des locations proposées par la plateforme américaine.

 

 

Source : http://www.tourmag.com/Airbnb-quelles-consequences-sur-l-organisation-territoriale_a83666.html;http://www.tourhebdo.com/actualites/detail/97584/airbnb-signe-son-premier-partenariat-avec-un-acteur-du-tourisme-francais.html#.WFOwKClAGeU.twitter ; http://www.lechotouristique.com/article/cas-d-ecole-airbnb-doit-il-etre-immatricule,85775