Veille

L’évolution du parc hôtelier français sur la dernière décennie

Chambre - 5 Terres Hôtel - ®Serge Lohner / 5 Terres Hôtel

Au niveau mondial, l’offre hôtelière est en hausse constante. En France, le bilan de l’évolution du parc hôtelier de ces dix dernières années est hétérogène selon les territoires.

 

Une fracture en fonction de l’urbanité du territoire

En date du 1er janvier 2017, l’offre globale française était en hausse de +2,1% par rapport à l’année dernière ; un rebond qui fait suite à un recul continu sur la période allant de 2008 à 2014.

Au niveau de l’offre hôtelière entre 2008 et 2017, une tendance se dégage : tous les territoires ne sont pas égaux. On retrouve trois grands groupes :

  • les départements où se trouvent une grande métropole, et qui ont vu leur offre se consolider de manière significative grâce au développement de chaînes et d’indépendants ;
  • les départements majoritairement composés de territoires ruraux, littoraux ou de montagne, désertés et qui ont connu un affaiblissement général de l’offre en termes de volume ;
  • les départements intermédiaires, ayant enregistré une baisse modérée de l’offre indépendante, elle-même compensée par l’augmentation des offres de chaînes.

 

Et au niveau du Grand Est et de l’Alsace ?

Il est à noter que dans le Bas-Rhin, et notamment à Strasbourg, l’offre est en hausse. Dans le Haut-Rhin et en Moselle, elle l’est également légèrement.

En effet, 2016 est notamment devenue l’année record de fréquentation pour les hôtels alsaciens avec 6,8 millions de nuitées ; ce qui représente 50% des nuitées du Grand Est pour cette période. Toujours pour cette année, on chiffre 613 hôtels et 40 résidences de tourisme pour environ 50 000 lits en Alsace.

Si vous désirez en apprendre plus, n’hésitez pas à consulter notre étude L’hôtellerie de la destination Alsace en 2016. Vous y retrouverez des données pour l’Alsace et le Grand Est !

 

De nouvelles perspectives nécessaires pour renouveler l’offre

Dans les grandes métropoles et au sein des secteurs porteurs ; la hausse reste forte. Celle-ci pourrait même s’accélérer encore si les projets d’aménagements libèrent de nouvelles opportunités foncières et immobilières.

La demande hôtelière est cependant toujours aussi faible dans les zones plus rurales, moins attractives. Une stratégie devra être mise en place afin d’y attirer de nouveaux emplois mais aussi des visiteurs de la génération Y.

 

Source : http://hospitality-on.com/actualites/2017/10/04/parc-hotelier-francais-territoires-qui-gagne-qui-perd/#ixzz4ufLMrzY6.

Lire le document
TÉLÉCHARGER