Veille

Baromètre EY France : l’attractivité de la France est en hausse en 2016

Baromètre EY France : l’attractivité de la France est en hausse en 2016

La dernière version du baromètre de l’attractivité française est parue en mai dernier. Réalisé par EY, spécialiste du conseil et de l’audit financier, il regroupe les données essentielles qui définissent le paysage économique de notre pays, et de l’Europe. Découvrez dans cet article les informations principales à retenir.

 

2016, une bonne année pour la France et l’Europe

L’année dernière, l’attractivité de la France s’est fortement redressée. De nombreuses implantations et extensions étrangères ont notamment vu le jour : 779 projets (+30% par rapport à 2015), soit 16 980 emplois (+24%).

Grâce à ces chiffres, la France se place sur la troisième marche du podium en termes de destinations européenne pour l’investissement. Le Royaume-Uni, avec 1 444 projets (+7%), reste premier mais commence tout de même à subir les effets du Brexit. L’Allemagne, deuxième avec 1 063 projets accueillis (+12% comparé à 2015), démontre encore une fois sa stabilité en tant que l’un des moteurs de l’industrie en Europe.

Au total, ce sont 5 845 projets (15% de plus qu’en 2015) qui ont été implantés en Europe. 260 000 emplois ont donc été créés (+19%) dans 43 pays différents. Il est également bon de remarquer que 56% des investissements étrangers en Europe en 2016 proviennent… De pays européens !

 

La France, un pays au reconnu et au fort potentiel

L’innovation reste un facteur clé, et un atout de premier plan. On retrouve 51 centres de R&D (recherche et développement) en France, ce qui nous place dans un mouchoir de poche avec l’Allemagne et le Royaume-Uni.

La satisfaction du client est elle aussi en hausse et atteint les 73% en 2017. De plus, les secteurs des services, de l’industrie dite « agile » et de l’e-commerce sont eux aussi en pleine croissance.

Même si la compétitivité peut s’avérer être un frein à l’attractivité de notre pays (fiscalité, coût et droit du travail) et que les investisseurs sur les projets de créations d’emplois restent encore relativement timides, il va sans dire que la France est dotée d’un potentiel très important.

Son image à l’étranger est sur la bonne voie pour 41% des décideurs interrogés, et l’entrepreneuriat français s’affirme de plus en plus : 58% des dirigeants interrogés estiment que la situation actuelle est favorable à la création de start-ups, soit 14 points de plus qu’en 2016. L’économie numérique, l’énergie et la santé font également partie des priorités du renouveau industriel français.

 

Si vous désirez en savoir plus, cliquez sur le lien suivant afin de télécharger l’étude complète : Baromètre de l’attractivité de la France 2017.