Veille

2030 : à quoi ressemblera le touriste du futur ?

2030 : à quoi ressemblera le touriste du futur ?

Le changement dans l’ordre mondial, les nouveaux enjeux démographiques, les problèmes environnementaux et l’avancée des technologies. Voilà les points essentiels qui influenceront le touriste de demain, énoncés lors d’une conférence tenue en janvier par la Chaire de tourisme Transat de l’École des sciences de la gestion de l’Université de Québec à Montréal (ESG UQAM), en association avec Tourisme Montréal.

 

Une liberté accrue en terme de voyages

Le touriste de demain sera plus libre de voyager et cela s’explique par l’évolution de plusieurs facteurs : 

  • Une classe moyenne qui se développe. La pauvreté extrême va fortement diminuer d’ici à 2030. D’ici là, 60% de la population mondiale fera partie de la classe moyenne, contre 27% en 2009 !
  • La technologie comme nouveau facteur d’influence. Il a été estimé que dans treize ans, 50% de la population mondiale aura accès à Internet et 75% à un téléphone mobile. Le touriste de demain sera donc plus « in » et connecté.
  • La place des économies émergentes. La croissance et l’activité économique sont en plein boom dans les pays d’Asie et d’Amérique latine. La Banque Mondiale a annoncé que la Chine sera à l’origine d’un tiers de la croissance économique mondiale d’ici 2025.

 

Le voyage deviendra aussi une nouvelle forme d’affirmation et d’individualité, notamment avec la croissance du nombre de personnes seules.

 

Stress et inquiétude ? Très peu pour le touriste de demain !

Le touriste de 2030 aura en tête de réduire ses inquiétudes et son stress face à des sujets qui deviennent de plus en plus sensibles : 

  • Les tensions mondiales, telles que la remise en question des traités de libre-échanges ou l’incertitude vis-à-vis de l’équilibre du commerce mondial ;
  • Les enjeux sécuritaires. La population souhaite désormais une sécurisation bien plus accrue : frontières renforcées, visas, contrôles, etc. ;
  • Le réchauffement climatique, qui provoquera une montée des eaux, des vagues de chaleur, une diminution de la saison d’enneigement… Le choix d’une destination pourra donc se faire également en fonction de son degré d’exposition aux intempéries.

 

Une place importante pour le numérique

Le tourisme de demain s’élance vers l’ère du numérique. Entre intelligence artificielle, objets connectés ou voiture autonome, le touriste du futur n’a que l’embarras du choix.
En revanche, tout n’est pas rose. Si 80% de la population mondiale aura une identité numérique en 2023, d’après le Forum économique mondial, cela signifie qu’il sera bien plus compliqué pour chacun de protéger ses données privées mises en ligne.
Autre point à souligner, le terme de « e-tourisme » est amené à disparaître. En effet, le numérique sera désormais lié à la notion de tourisme en elle-même.

 

Pour en apprendre plus sur le sujet, n'hésitez pas à consulter le résumé complet de la conférence  « Le touriste de demain ».

 

Source : http://www.tourmag.com/Horizon-2030-qui-sera-le-touriste-de-demain_a85203.html#.